Les ailes de la com

Penser la communication de sa TPE- PME

E commerce, l’exemple Habille moi si tu peux

Habille moi si tu peuxHabille moi si tu peux est un petit nouveau dans le monde de la mode. Cette boutique en ligne est à l’image de sa créatrice: simple mais pétillante et exigeante. Cathy n’a rien laissé au hasard avant de se lancer et elle accepte ce mois- ci de partager avec nous son expérience.

Peux-tu nous présenter ta boutique ?
Dédié à la mode junior, Habillemoisitupeux.fr est un e-commerce qui propose des vêtements pour enfants du 2 au 12 ans. Ils sont conçus par différentes créatrices qui dessinent elles-mêmes les patrons des vêtements qu’elles cousent ensuite dans leurs ateliers. Elles apposent leur marque sur chaque vêtement qu’elles créent exclusivement pour Habille moi si tu peux !

Mode garçon Habille moi si tu peuxMon choix est de ne proposer que des pièces uniques, cela donne de la rareté au produit et c’est ce que je recherche. Me positionner à l’antithèse des produits comme la gamme Hello Kitty et tous les autres produits conçus en immenses quantités, en Asie et Europe de l’Est.

Comment as-tu travaillé le design du site ?
Concernant le site j’ai choisi un design simple sur fond blanc. Après étude j’ai vu que autres les sites dédiés à l’enfance sont dans des couleurs pastels, ou encore des couleurs très vives. J’ai fais le choix de ne pas suivre cette tendance car ça ne correspond pas à mes goûts personnels. De plus ce qui a attrait au haut de gamme est souvent simple et neutre, la lumière étant mise sur les produits proposés.

Le visuel était important pour moi car il devait illustrer le nom du site. Le nom du site ne peut pas être correctement appréhendé sans ce visuel : Habille-moi si tu peux ! On voit le parent qui court un pantalon à la main, après son enfant qui se fait un malin plaisir à se dérober. C’est de ce genre de situation que m’est venu l’idée du nom, du fait qu’il m’est arrivé de mettre 2 heures pour habiller des enfants qui se tortillaient dans tous les sens et refusaient de s’habiller ou encore un t-shirt qui reste coincé au niveau des oreilles d’une pauvre petite qui se met à hurler, évidemment !

Pour la police de caractère du nom je suis restée dans cette même idée, c’est l’enfant qui parle, donc un style d’écriture d’enfant correspondait le mieux.

Tu as également un blog et une page Facebook. Que trouve t- on sur l’un et l’autre et comment articules-tu les informations entre ces deux supports ?

Le blog et la page Facebook sont pour moi deux supports, outils différents.

Le blog est un journal avec des articles en lien avec la mode, la couture, … Il y a les tendances du moment, il y a mes bons plans. Le monde des blogueurs est immense, c’est le plaisir de partager avec d’autres, faire découvrir sa spécialité, échanger, et se balader dans les univers des copains. Bien sûr on parle ici de communication et effectivement ça reste un outil de communication pour la boutique, souvent des liens sont faits entre l’un et l’autre, il faut toujours faire des ponts entre les deux c’est important.
Facebook reste le premier réseau social sur lequel il faut être présent, même s’il y a deux écoles, et que certains spécialistes de la communication soutiennent qu’en matière de résultats concrets et profitables google + est plus intéressant. Je ne fais pas une course aux like sur ma page car je préfère un like d’une personne qui a vraiment porté une attention particulière à mon site, qui veut recevoir les mises à jour, plutôt que 20 likes disons promotionnels. Bien sûr, j’invite quand même mes nouveaux amis à liker la page.

Comment assures-tu la promotion de ton site ?
J’ai trois axes principaux dans la promotion de mon site :
Un axe disons complètement virtuel à travers les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+) J’ai été sollicitée pour faire également de la publicité notamment par Google avec Adword, Facebook Entreprise. On peut aussi retrouver ma boutique sur des répertoires en ligne, de sites Made in France par exemple.
J’ai voulu aller à la rencontre de vraies personnes également, malgré que ce soit une e-boutique, et essayé de créer un relationnel de proximité. Je suis partenaire de Sucre d’Orge et Pain d’Epice à Salon-de-Provence par exemple, un café pour enfants avec des vrais gens dedans!
Enfin la presse, je m’efforce de me faire connaître par cet incontournable canal de communication.

Quel type de relation souhaites-tu instaurer avec tes clients ?
Je souhaite avoir un rapport privilégié et de proximité avec mes clientes. Les clientes ont la possibilité d’envoyer un message sur habillemoisitupeux.fr je réponds toujours, je suis très à l’écoute même pour les questions de budget. Je vends des pièces uniques, alors il est tout à fait normal que les visiteurs du site sachent qu’ils le sont aussi:)

Comment as-tu choisi les créateurs que tu vends sur Habille-moi si tu peux ?

Habille moi 2Concernant les créatrices avec lesquelles je travaille, elles sont au nombre de 4 aujourd’hui. Cela s’est fait au fil des rencontres et des coups de cœur au niveau de leurs univers. Je ne voulais pas qu’il y ait un choc au niveau du style de chacune sur la sélection proposée sur le site et je pense avoir réussi ce pari là. C’est une aventure humaine avant tout, ce sont de belles rencontres humaines pour nous. Voilà pourquoi j’ai favorisé des créatrices de la région. J’ai pu juger sur place de la qualité du travail des couturières que j’ai choisi qui est incontestable et d’une qualité incroyable. J’ai quand même une bretonne ! C’était un trop beau travail pour que je passe à côté, malgré la distance ! Une production locale, des créatrices de talent, et surtout des beaux tissus et de belles coupes. Voilà comment j’ai orienté mes choix.

As- tu des promotions en ce moment ?
Oui! Jusqu’au 18 février je propose une déduction de 20 pourcent sur les prix affichés sur le site ! La livraison est offerte.

Author

Responsable de développement de projets pendant plus de dix ans, j'ai très vite compris que les petites structures devaient communiquer comme les grandes. Mais, comment se faire connaître et faire parler de soi avec des petits budgets? C'est avec créativité et rigueur que j'ai mené à bien mes actions de communication, avec succès. J'ai donc décidé d'en faire mon métier. Ainsi, depuis 2008, j'accompagne les entreprises et les associations, à travers le conseil, la formation et la rédaction.